Bridge

Le web 2.0 bouleverse le monde de l’entreprise

Le virage entamé voilà plus de 10 ans avec les sorties des premiers smartphones, de la télévision haute définition ou encore des réseaux de messagerie instantané comme facebook ou Skype, a constitué une première étape dans la diffusion des nouvelles technologies de l’information et de la communication à l’ensemble de la société.

Si leurs usages étaient avant tout tournés vers le client particulier, de nouveaux business models ont émergés, dédiés aux professionnels. Cette dynamique a contribué à faire émerger une deuxième vague technologique connaissant un essor fulgurant à travers le monde dans la continuité de la première. Menée par les géants du web (Google, Facebook, Amazon, Yahoo!, Twitter, LinkedIn…), de l’industrie informatique (Apple, Samsung, IBM, Intel …), et de l’édition de logiciels (Microsoft, Oracle, SAP …), elle s’accompagne, de nos jours, de l’apparition de nouveaux acteurs spécialisés dans l’économie collaborative (Uber, Airbnb, Blablabcar) offrant des services personnalisés à la personne.

Là où la révolution internet a créé un réseau mondial d’individus connectés et pouvant échanger entre eux (mail, réseaux sociaux), la nouvelle transformation numérique impacte fortement les business model des entreprises. Elle est centrée autour de trois piliers technologiques qui contribuent fortement à la transformation digitale au sein des organisations : la mobilité, le cloud et le Big Data.

Les innovations informatiques au service de la transformation digitale de l’entreprise

Première de ces innovations : la Mobilité. Selon une étude de e-Marketer.com en 2015, près de 55% des français sont équipés d’un smartphones contre près de 30% d’une tablette. L’engouement pour les gadgets électroniques est un fait. De nouveaux usages se développent comme la possibilité d’acheter en ligne, de se géo localiser ou encore de payer ses courses avec son smartphone. La transposition de ce type de fonctionnalités au monde professionnel apparaît dans la continuité de cette dynamique. Ce sont tous les métiers terrain qui voient dans ces outils un moyen de faciliter leur travail. De plus en plus de techniciens, commerciaux ou encore de cadres y ont recourt. Selon le cabinet ABI research, le secteur des technologies mobiles réalisera un chiffre d’affaires de 430 milliards de dollars en 2021.

Deuxième pilier technologique, le Cloud est devenu depuis quelques années une nécessité pour les entreprises. Selon une étude récente réalisée par le cabinet Pierre Audouin Consultants, sur 300 directeurs de systèmes d’information interrogés, 55 % déclarent que leur société exploite au moins une solution Cloud. Ces solutions complètement externalisées permettent de disposer de la puissance processeur, de capacités de stockage à des tarifs très faibles et de ne plus avoir à se préoccuper des coûts de maintenance. De grands acteurs sont déjà bien positionnés sur les technologies du Cloud, les GAFA (Google, Amazon, Facebook et Apple) par exemple, ou encore Microsoft ou Salesforce. Logiciels ERP, messagerie, stockage de fichiers, il est maintenant possible d’avoir quasiment tout son système d’information dans les nuages. Ce marché représente déjà 111 milliards de dollars en 2016 et est amené à croître très fortement dans les années à venir.

Dernière innovation à être citée, le Big Data ou Méga données en Français. Cette technologie, initialement inventée par les géants du Web que sont Google et Facebook, pour les aider à gérer les volumes démesurés de données de leurs milliards d’utilisateurs, est en train de devenir un nouvel eldorado pour les entreprises qui souhaitent passer à l’ère du digital. La collecte et l’exploitation de la donnée permettent de produire de nouveaux services et de nouveaux usages numériques. La prise en compte par l’entreprise de ce phénomène implique une nouvelle organisation, pour collecter et exploiter les données dans une optique informatique mais aussi Métier.

C’est pourquoi ces technologies, complémentaires entre elles, sont amenées à s’approprier un espace de plus en plus important dans le quotidien des entreprises et à occuper une place importante dans la stratégie des dirigeants. Cette transformation s’inscrit dans une logique de réduction des coûts et d’amélioration de la performance afin de mieux satisfaire le client et accroître le chiffre d’affaires de l’entreprise.

De nouvelles problématiques métier émergent

Trois cœurs de métiers sont particulièrement impactés par cette vague d’innovations. Au cœur du système, la figure du directeur des systèmes d’informations apparaît comme centrale. Selon une étude du CXP group, 84% des responsables informatiques pensent que leur entreprise doit revoir ses processus dès aujourd’hui ou dans les 2 ans pour s’adapter à la transformation digitale. Cette prise de conscience générale des experts Métier s’accompagne par l’incorporation de nouveaux postes afin de répondre aux besoins croissants en nouvelles fonctionnalités. Ainsi sont apparus en quelques années chief digital officers, statisticiens et autres ergonomes, recrutés et formés pour optimiser les applications mises sur le marché.

Ces outils révolutionnent les métiers du négoce et donc du commerce, où la mobilité induite par les nouvelles technologies apparaît comme une fenêtre d’opportunité pour améliorer sa productivité, gagner du temps et se concentrer, in fine, pleinement sur son cœur de métier. Les tablettes et autres smartphones permettent aux commerciaux terrain d’acquérir des applications de prise de commande embarquées et en mode déconnecté afin d’assister à un rendez-vous client tout en se déchargent des activités de bureau annexes.

La valeur ajoutée que confère le digital et notamment l’analyse des données renforce votre connaissance client. De ses usages à ses goûts en passant par ses parcours d’achats, segmentez votre offre, ciblez votre clientèle et positionnez efficacement votre produit. Adaptez votre mix marketing pour délivrer plus de valeur et ainsi mieux fidéliser. Le résultat est une meilleure capacité d’adaptation et une amélioration des ventes.

Les révolutions industrielles bouleversent les secteurs de l’économie. Si les entreprises réussissent à incorporer ces technologies pertinemment dans leurs organisations internes, une fenêtre d’opportunité s’ouvre à elles en termes d’accroissement de leur chiffre d’affaires.

Laisser un commentaire